mercredi 7 avril 2010

La Russie et les nouvelles exigences en matière d'enregistrement de domaines

AMSTERDAM, 7 avril 2010. Le registre russe (Coordination Center for TLD RU) a pris un tournant décisif qui influencera une nouvelle fois le « paradis des spammeurs ». Suivant l'exemple de la Chine, on s'attend à ce que cela ait un impact considérable sur le nombre de spams envoyés de par le monde.

Actuellement, la Russie est perçue comme un havre de paix pour les spammeurs et les arnaqueurs, mais cette image va probablement devenir une chose du passé sous peu de temps. Avec la Chine qui a récemment adopté une lutte exemplaire contre la cyber-fraude, la Russie a décidé de changer la règlementation pour l'enregistrement des domaines de premier niveau .ru ce qui contribuera à la débarrasser de son image actuelle de « paradis des spammeurs ». Depuis que la Chine a changé sa règlementation pour l'enregistrement des domaines de premier niveau .cn (ccTOLD), les spams envoyés depuis la Chine ont diminué de plus de 50%.

« En enregistrant anonymement un domaine chinois premier niveau, les spammeurs pouvaient continuer facilement leurs activités sans le risque de se faire attraper », explique Silvia Ott de SpamExpert, l'entreprise spécialisée dans la sécurité pour les emails. « Étant donné qu'ils n'étaient pas obligés de fournir leurs coordonnées et leur adresse, les spammeurs restaient introuvables et cela facilitaient le processus d'envoi de spams. Ceci a récemment changé en Chine, et maintenant c'est le tour de la Russie ! »

La lutte contre le spam reste un grand challenge. Avec les innovations permanentes et le développement de nouvelles stratégies, la lutte contre les spammeurs est coriace. Cependant, le changement de la réglementation chinoise concernant l'enregistrement des domaines de premier niveau .cn a montré qu'il y a encore un espoir de remporter la victoire.

--
Contact Presse:
SpamExperts
Silvia Ott
+31 20 820 0004
press@spamexperts.com
http://www.spamexperts.com

--

Communiqué envoyé le 07.04.2010 11:43:45 via le site Categorynet.com dans la rubrique Informatique

Diffuser votre communiqué de presse : http://www.diffuseruncommuniquedepresse.com/

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire